You are here

Home

Babel: publicaties | publications

La Sainte Famille. Sexualité, filiation et parentalité dans l'Eglise catholique

Vanderpelen-Diagre, C. & C. Sägesser (eds.) (2017), La Sainte Famille. Sexualité, filiation et parentalité dans l'Eglise catholique. Bruxelles: Editions de l'Université de Bruxelles, coll. "Problèmes d'histoire des religions", n° 24.

Table des matières

Il y a un peu plus de cinquante ans, le 8 décembre 1965, le pape Paul VI promulguait la constitution pastorale Gaudium et Spes. Ce document majeur du concile Vatican II, qui évoque largement la dignité du mariage et de la famille et insiste sur la place primordiale de l’amour conjugal, mettait fin à la doctrine nataliste absolue d’autrefois. Toutefois, moins de trois ans plus tard, l’encyclique Humanae Vitae vint réaffirmer la doctrine traditionnelle de l’Eglise en ce qui concerne la prohibition de la contraception artificielle. Ces documents sont le fruit de débat houleux au sein de l’Eglise, autour de thèmes qui remontent aux origines du christianisme, telles la primauté du célibat ou du mariage, la fonction déterminante de la famille ou la liberté de l’individu, ou encore la relation comme concupiscence ou acte de filiation.

Les contributions réunies dans ce volume placent ces tensions dans leur perspective historique et reconstituent l’évolution des positions de l’Eglise à propos du couple et de la famille depuis les origines jusqu’à nos jours, à travers l’étude de moments charnières et de documents-clés, et par l’observation des acteurs tant des processus d’élaboration des normes que, parfois, des mouvements de contestation de celles-ci.

Religion and Secularism in the European Union

Nelis, Jan, Sägesser, Caroline & Jean-Philippe Schreiber (eds.)  Religion and Secularism in the European Union: State of Affairs and Current Debates. Bruxelles, Bern, Berlin, Frankfurt am Main, New York, Oxford, Wien: Peter Lang, coll. "Dynamiques citoyennes en Europe", 2017

Socrate l'athénien ou de l'invention du religieux

Decharneux, Baudouin. Socrate l'athénien ou de l'invention du religieux. Bruxelles: Académie Royale de Belgique, coll. L'académie en poche, 2016. 

Lettres cabalistiques

Jean-Baptiste de Boyer, marquis d'Argens, Lettres cabalistiques vol. 1-2, Édition établie et présentée par Jacques Marx, Paris: Honoré Champion, coll. "Age des lumières", 2017

Les Lettres cabalistiques (1738) forment le deuxième volet de la trilogie philosophique conçue par le marquis d’Argens, sous le titre Correspondance philosophique, historique et critique, publiée en Hollande entre 1736 et 1740. Aimable fantaisie littéraire démystificatrice, cette fiction épistolaire érudite est sensée mettre aux prises, dans les enfers et sous la gouvernance d’esprits élémentaires facétieux, des figures historiques réunies dans des couples anachroniques (l’Arétin et le casuiste Thomas Sanchez, Ignace de Loyola et Luther, etc.). Il en résulte de plaisants dialogues d’idées, dont la mise en scène vise la dénonciation des extravagances religieuses et des superstitions.

 

Monastic Reform as Process. Realities and Representations in Medieval Flanders, 900–1100

Steven Vanderputten, Monastic Reform as Process. Realities and Representations in Medieval Flanders, 900–1100. Cornell University Press, 2013.
See: http://www.cornellpress.cornell.edu/book/?GCOI=80140100236050

Lettres juives

Jean-Baptiste de Boyer, marquis d'Argens, Lettres juives vol. 1-2, Édition établie et présentée par Jacques Marx, Paris, Honoré Champion, 2013


Les Lettres juives, ou Correspondance philosophique, historique et critique, entre un Juif voyageur en différents États de l'Europe, et ses correspondants en divers endroits, est le premier volet du projet conçu entre 1736 et 1740 par Jean-Baptiste de Boyer, marquis d'Argens (1703-1771), qui sera suivi des Lettres cabalistiques, ou correspondance philosophique, historique et critique entre deux cabalistes, divers esprits élémentaires, et le seigneur Astaroth, et de la Correspondance philosophique, historique et critique entre un Chinois voyageur à Paris et ses correspondants à la Chine, en Moscovie, en Perse et au Japon, par l'auteur des Lettres juives et des Lettres cabalistiques (éd. critique J. Marx, Paris, H. Champion, 2009).
Née en Hollande, dans l'atmosphère intellectuelle du Refugé, au confluent de diverses influences philosophiques - scepticisme empiriste, déisme, spinozisme - et fortement inscrite dans l"héritage idéologique de Pierre Bayle et de la tradition française du libertinage érudit, cette vaste entreprise philosophique et littéraire renouvelle la formule traditionnelle de la fiction épistolaire orientale inaugurée par Montesquieu en lui conférant une dimension comparatiste inédite. Monument d'érudition et parcours fictif, mi-plaisant mi-sérieux, dans les divers pays d'Europe et du pourtour méditerranéen, l'échange de lettres auquel se livrent les voyageurs juifs impliqués dans le récit sert admirablement l'objectif de la réflexion distancée voulue par son auteur, qui démasque avec brio les faux-semblants des mœurs et des institutions. La méthode d'exposition adoptée, qui mélange anecdotes et discussions philosophiques, récits d'actualité et portraits de mœurs, explique l'extraordinaire succès de ce texte, qui fut une des grandes réussites éditoriales du XVIIIe siècle, au même titre que les productions de Voltaire, de Marivaux, ou de l'abbé Prévost. Le choix de la forme journalistique n'est sans doute pas étranger non plus à l'engouement suscité auprès d'un public que séduisaient les avantages d'une publication échelonnée: brièveté de la forme, multiplicité des rubriques, commentaires de l'actualité. Plus fondamentalement, les Lettres juives occupent, aux côtés des œuvres des penseurs hétérodoxes du milieu amstelodamois, comme Orobio de Castro (Prevenciones divinas contra las vanas idolatrias de las gentes, 1713) et des artisans de la contestation antichrétienne (John Toland Origines judaicae, 1709; Nazarenus, 1718; Anthony Collins Discourse of freethinking, 1713), une place importante dans l'histoire des théories relatives à l'imposture des religions qui caractérise l'émergence de la frühe Aufklärung.
Ex-libertin devenu militaire philosophe, pourfendeur invétéré de toutes les formes de superstitions, dont les Lettres juives dénoncent le foisonnement anarchique dans toute l'Europe, d'Argens livre par la même occasion, dans ce texte polymorphe aux allures de machine de guerre philosophique, un vibrant plaidoyer en faveur de la tolérance religieuse.

Lettres chinoises

Jean-Baptiste de Boyer, marquis d'Argens, Lettres chinoises, Édition établie et présentée par Jacques Marx, Paris, Honoré Champion, 2009.


Les Lettres chinoises (1740) de Jean-Baptiste Boyer, marquis d'Argens s'inscrivent certes dans la tradition de la satire épistolaire orientale inaugurée par L'Espion turc (1684) et réactualisée par les Lettres persanes, mais le projet de son auteur s'étend beaucoup plus loin dans le temps et dans l'espace, puisque ses voyageurs pérégrinent non seulement en Europe, mais aussi en Perse, au Japon et au Siam, dont ils considèrent les us et coutumes contemporains, mais aussi les traditions historiques et religieuses. Présenté sous une forme périodique adaptée aux habitudes de lecture du milieu hollandais du Refuge au XVIIIe siècle, cet essai, où l'anecdote le dispute à la réflexion sérieuse, fait partie d'un vaste ensemble dont d'Argens avait déjà illustré les objectifs dans des Lettres juives (1736) et les Lettres cabalistiques (1737). Le projet ne visait à rien moins qu'à redéployer les méthodes et les instruments de référence du libertinage érudit hérité de Pierre Bayle. À la faveur de cette entreprise, le lecteur découvrira un étonnant panorama ethnographique des nations, et une préfiguration inattendue des recherches savantes qui marqueront plus tard le développement de la Renaissance orientale. Profitant de l'engouement pour la Chine suscité en Occident par la littérature missionnaire, l'auteur des Lettres chinoises a également mis en place une formidable machine de guerre philosophique, principalement dirigée contre toutes les pratiques religieuses et non pas seulement celles issues du christianisme, et puissamment contribué ainsi à la propagande en faveur de l'humanisme des Lumières.

A Pure Mind in a Clean Body: Bodily care in the Buddhist monasteries of ancient India and China

Heirman Ann & Torck Mathieu, A Pure Mind in a Clean Body: Bodily care in the Buddhist monasteries of ancient India and China, Gent: Academia Press 2012
ISBN 9789038220147 http://www.academiapress.be/thema/ginkgo/a-pure-mind-in-a-clean-body.html

Annales Assyriennes

Talon Philippe, Annales Assyriennes, E.M.E. éditions, déc. 2011

Partage du sacré

Isabelle DEPRET et Guillaume DYE, Partage du sacré, E.M.E. éditions, 2012

Pages